RABELAIS, Gargantua
Un plan de cours

« Mediocrité est en tous cas louée: & icy la maintiendrez »
Rabelais, Tiers-Livre, XIII

 

 

Problématique :

  « Que grand tu as » : l'origine supposée du nom du héros nous place aussitôt sous le signe de la démesure. Les ressources déployées au service des conventions gigantales, la nature des exploits comme le formidable appétit manifesté par tous dans tous les domaines, parachèvent l'énormité du récit et peuvent laisser croire à quelque farce composée dans le temps d'une ivresse. Le prologue, néanmoins, nous en prévient : gardons-nous de ne pas ouvrir ce "Silène" et de ne pas rompre l'os pour en sucer "la substantifique moelle". Les précautions prises par le narrateur dans cette visée apologétique prennent une allure d'évidence dès lors que les aventures du héros le conduisent à un raffinement progressif de ses mœurs et que l'on y parcourt tous les centres d'intérêt de l'Humanisme.
  La question est donc bien de savoir où l'on nous conduit : va-t-on simplement de la démesure à la mesure ? Autrement dit, faut-il voir dans l'évolution du héros un progrès vers une humanité finalement détachée de ses dérèglements animaux ? Si cet aspect n'est pas tout à fait étranger à l'économie générale du roman, ils nous paraît cependant bien vite réducteur : l'utopie de Thélème correspond-elle toujours à la mesure, envisagée comme modération et contrainte ? Un personnage comme frère Jean des Entommeures, à qui justement est destinée cette abbaye, incarne-t-il vraiment ce modèle assagi ?
  Il nous faut affiner notre progression et considérer que le rire de Rabelais nous convie à tout autre chose qu'un « juste milieu ». Le tableau ci-dessous donne un exemple d'une lecture possible du roman à travers un plan qui pourrait être celui d'une dissertation dialectique : si l'œuvre ne manque pas d'aspects démesurés, elle nous fait néanmoins assister à la conquête d'une mesure, qui ne saurait pourtant renoncer à des excès positifs capables de satisfaire le vœu du narrateur : « Vivez joyeux ».

 Complétez ce tableau à l'aide des références des pages du roman qui vous paraissent les plus pertinentes pour illustrer les points concernés :

 

PROGRESSION

PASSAGES À RETENIR

I/ DÉMESURE

A/ LES EXCÈS DU CORPS

a) le gigantisme, les effets (euphorie de la grandeur)
              - rire des nombres
              - rire des mesures

- le repas de Gargamelle (IV)
- le pourpoint de Gargantua (VI)

b) le tout et le trop (euphorie de la quantité)
              - un corps mangeant (énumérations)
              - listes

- le souper (XXXV)
- les jeux (XX)

c) scatologie (euphorie de la transgression)
             - la poésie au service du «bas du corps»
             - une recherche de l'unité

- le torche-cul, un exercice de poésie (XII)
- onomastique de la braguette (X)

B/ UNE ÉPOPÉE PARODIQUE

a) la démesure du genre
            - un roman ?
            - une épopée ?

- l'enracinement dans un terroir
- généalogie du héros (I)

b) la parodie du genre tourne la guerre en dérision
          - le burlesque contre l'épique
          - la folie des conquêtes

- le combat de frère Jean (XXV)
- la rêverie de Picrochole (XXXI)

c) outrances du discours
         - absurdité et formalisme de la scolastique
         - les conseillers de Picrochole

- mécanique absurde du discours de Janotus (XVIII)
- la mégalomanie : un imaginaire incontrôlé (XXXI)

II/ MESURE

A/ UN ROMAN D’APPRENTISSAGE

a) prendre la mesure de l’homme :
         - des prouesses révélatrices
         - le privilège du langage

- loin de l'animalité primitive (X), Gargantua fait l'apprentissage de la propreté et du langage (XII)
- la politesse d'Eudémon laisse Gargantua abruti, ce qui révèle la nécessité de l'éducation (XIV)

b) former l’esprit, l’âme et le corps :
        - un diptyque significatif
        - savoir et pratiquer

- contre l'éducation scolastique de Tubal Holopherne (XIII),
- discipline, hygiène, exercice, observation et plaisir sont les maîtres mots du programme de Ponocrates (XXI, XXII).
B/ LA MODÉRATION DU PRINCE

a) le pacifisme de Grandgousier

- au nom de la Raison (XXVII)
- au nom de l'intérêt de ses sujets (XXVI)
- au nom de l'Évangile (XLIII)

b) la bonne parole : 
        - vigilance et charité
        - une "générosité courtoise"

- la harangue d'Ulrich Gallet (XXIX)
- le discours aux vaincus de Gargantua (XLVIII)

III/ UNE « DÉMESURE RÉGLÉE »

A/ DES EXCÈS POSITIFS

a) frère Jean

- un être ingouvernable (L)
- vertus de la sédition (XXXVII)

b) le rire, la joie hédoniste

- l'expansion de soi : esprit, âme et corps (XXXVIII)
- « soyez vous-même interprètes de votre entreprise » (LVI)

B/ LA DÉMESURE HUMANISTE

a) une éducation encyclopédique

- l'unité du savoir (XXII)
- tout connaître de l'homme et de son royaume (XXI)

b) Thélème ou la modération naturelle

- le merveilleux : une utopie destinée à rester pur désir (LIII)
- une abbaye courtoise : l'aiguillon naturel de la vertu (LII, LV)

 

 

Ailleurs :

Biographie :

Texte :

Études :

 

 

 

Accueil du site Magister                   m'écrire

Vocabulaire Types de textes Genres littéraires
Lecture analytique Le commentaire Travaux d'écriture
Texte argumentatif Corpus de textes Œuvres intégrales
Dossiers BTS Liens