LA GUERRE
DISSERTATION

 

 

  La nature nous conduit-elle à la guerre ou à la paix ?
  Vous répondrez à cette question en vous fondant sur les trois œuvres au programme.

 

Mise en place du sujet :

- les mots-clés : le mot « nature » est polysémique, et l'exploitation de ce champ sémantique nuancera et enrichira les arguments. Rappelons que le mot « nature » peut désigner l'ensemble des caractères qui définissent un être ou une chose (ce qui est inné, spontané, par opposition à ce qui est acquis), mais aussi le principe actif, souvent personnifié, qui organise l'ensemble des choses existantes selon un certain ordre (on peut penser à la Providence, ou à ce que Kant et Hegel appelaient la ruse de l'Histoire). Dans les présupposés du sujet, ces deux principes seraient donc à l'origine d'un déterminisme (« conduit ») qu'il faudra remettre en question. Enfin le mot « nature », auquel on donnera son sens kantien, recouvre aussi, bien entendu, l'ensemble des choses perçues, visibles, en tant que milieu où vit l'homme, et l'on n'oubliera pas d'évoquer cet aspect.
- la problématique : la dégager ne pose pas ici de problèmes particuliers, puisque le sujet se résume déjà à une question amphibologique.

 

Arguments et exemples à utiliser :

Aidez-vous des documents suivants :
ces citations vous sont fournies dans le désordre. A vous de les placer dans le plan proposé ci-dessous, à titre d'exemples (
ex) :

DOCUMENTS
  1. « Un prince doit n'avoir d'autre objet ni d'autre pensée, ni s'approprier d'autre art que celui de la guerre.» (Machiavel, Le Prince)

  2. « Les hommes sont capables de vivre ensemble en se conformant à la loi naturelle qui n'est autre que la raison » (Locke, Second Traité du gouvernement civil).

  3. « L'état de paix entre des hommes vivant côte à côte n'est pas un état de nature, celui-ci est bien plutôt un état de guerre » (Kant, Projet de paix perpétuelle, p. 27; sur ce thème, voir aussi les pages 78, 105, 119).

  4. « L'état de nature, c'est la guerre de tous contre tous.» (Hobbes, Du citoyen).

  5. « L'homme n'est en santé, c'est-à-dire dans son état naturel, que lorsqu'il jouit de la paix » (Damilaville, article Paix de l'Encyclopédie).

  6. « La perversité enracinée dans la nature humaine saute aux yeux si on examine les États dans leurs mutuels rapports extérieurs.» (Kant, op.cit., p.105).

  7. « Nous l'avons belle, pour en finir avec tracas et combats, et tirer dehors la Paix, que nous chérissons tous, avant qu'un nouveau pilon vienne se mettre en travers ! Allons, les travailleurs de la terre et du négoce, des chantiers et des ateliers, les implantés, le gens du dehors et d'outre-mer, venez ici, toutes les nations, dare-dare, avec des pioches, des leviers et des câbles ! C'est le moment pour nous d'emporter le morceau - occasion providentielle !» (Aristophane, La Paix, p.443).

  8. « Quand je vous dirais que j'aime la paix et que je hais la guerre, cela ne me distinguerait pas assez de tous ces amis de la paix qui ont fait la guerre avec la pleine approbation d'eux-mêmes, bien mieux qui l'ont voulue, et qui se sont livrés naïvement aux passions. Ce qui me fait voir qu'ils aimaient la paix par passion aussi; et ne comptez pas plus sur une passion que sur le beau temps. (Alain, De quelques illusions des amis de la paix).

  9. « ... la grande ouvrière la nature sous le cours mécanique de laquelle on voit briller de la finalité qui fait surgir, du sein même de la discorde parmi les hommes, et malgré leur volonté, la concorde.» (Kant, op.cit., p.63).

  10.   « Le cantique le plus sublime qu'on puisse entendre sur la terre, c'est le bégaiement de l'âme humaine sur les lèvres de l'enfance. Ce chuchotement confus d'une pensée qui n'est encore qu'un instinct contient on se sait quel appel inconscient à la justice éternelle.» (Hugo, Quatrevingt-treize, III, 3, I).

 

Organisation du plan :

THESE : La nature peut nous conduire à la guerre...

1. L'état primitif de l'homme est celui de l'hostilité.
   
Cette vision pessimiste est, par exemple, celle de Hobbes et de Schopenhauer. On pensera aussi aux pulsions de mort mises à jour par Freud avec le Thanatos.
    
ex : ...
2.  La nature des États veut la guerre.
     
Les conflits politiques incessants ont généré cette vision réaliste et cynique des principes auxquels obéissent les États, guidés par leurs tentations hégémoniques et nationalistes.
     ex : ...

  ANTITHESE : ... comme à la paix

A.  L'homme est naturellement pacifique.
     
On pourra penser à la nostalgie de l'âge d'or, aux thèses rousseauistes du bon sauvage pour caractériser cette vision optimiste et patriarcale de l'humanité.
     ex : ...
B.  La paix a pour elle une évidence de bien-être.
     
D'un point de vue simplement empirique, force est de constater que l'aspiration massive des peuples est du côté de la paix, où s'épanouissent les images de bonheur et de jouissance. On pensera par exemple, dans Les Perses, à l'éloge du règne de Darios entonné par le Chœur.
     ex : ...

  SYNTHESE : ... mais la paix est un combat contre cette ambivalence de la nature.


Recherchons dans les deux premières parties les arguments qui s'opposent le plus nettement.
La synthèse n'est pas ce "moyen terme" qui aboutirait toujours à un opinion tiède. Nous vous proposons de la construire comme un "dépassement" des arguments utilisés dans les deux parties précédentes (nous l'infléchissons ici dans le sens d'une construction nécessaire de la paix par l'effort de la raison et du droit contre les tendances confuses qu'inspire la nature) :

1A.
Par nature, guerre et paix attisent des passions néfastes.
 La nature veut-elle quelque chose ? Il est temps de mettre en cause ce déterminisme. Dans ces sollicitations ambiguës, où les cultures jouent leur rôle, on pourra renvoyer dos à dos guerre et paix si elles sont l'occasion d'attiser les passions rivées dans le cœur des hommes.
     ex : ...
2B.
La paix est à construire par l'effort humain, réglé par le droit et la morale.
 Si la paix n'est pas naturelle, il faut l'instituer. Quant à la guerre, elle pourra elle-même dépasser la pulsion naturelle qui la commande pour servir, elle aussi, à la réalisation de la paix. De toutes ces tâches, l'homme, aidé par sa raison, doit être l'artisan.
     ex : ...

 

 

 

Accueil du site Magister                   m'écrire

Vocabulaire Types de textes Genres littéraires
Lecture analytique Le commentaire Travaux d'écriture
Texte argumentatif Corpus de textes Œuvres intégrales
Dossiers BTS Liens