LA CONTRACTION DE TEXTE

 

 

  La contraction (ou résumé) de texte reste à l'ordre du jour dans les concours, mais elle avait disparu de l'épreuve écrite du baccalauréat et du référentiel des épreuves de BTS. Les circulaires relatives au nouveau programme de l'écrit de l'EAF pour les séries technologiques la remettent à l'ordre du jour. Les compétences qu'elle met en œuvre restent en effet précieuses dans tout travail de compte rendu ou de synthèse :

  « La contraction de texte suivie d'un essai permet d'apprécier l'aptitude à reformuler une argumentation de manière précise, en en respectant l'énonciation, la thèse, la composition et le mouvement. Elle prend appui sur un texte relevant d'une forme moderne et contemporaine de la littérature d'idées. D'une longueur de mille mots environ, ce texte fait l'objet d'un exercice de contraction au quart, avec une marge autorisée de plus ou moins 10 %. Le candidat indique à la fin de l'exercice le nombre de mots utilisés. »
La contraction de texte est notée sur 10 et l'essai sur 10.
(B.O. n° 17 du 25 avril 2019).

 VOIR SUR AMAZON : 

 

S O M M A I R E 
STRUCTURER LE TEXTE
REFORMULER
EXERCICES

 

 

Sommaire du site Magister                   m'écrire

Vocabulaire Types de textes Genres littéraires
Lecture analytique Le commentaire L'essai
Texte argumentatif Parcours Œuvres intégrales
Dossiers Classes Prépas Liens